Lexique


Il existe 25 éléments dans le lexique.


Actif


L'actif d'une SICAV ou d'un fond commun de placement est le montant total des titres constituant le fond, évalué au prix du marché.


AMF (autorité des marchés financiers)


L'AMF, ou autorité des marchés financiers, veille à la protection de l'épargnant et au contrôle des informations diffusées. Dans le domaine des OPCVM, l'AMF est chargée de donner son agrément lors de la création de SICAV, FCP, FCPI et FIP préalablement à leur diffusion dans le public.
Elle donne son aval aux projets de transformations, fusions, liquidations de SICAV et FCP.
Elle veille au respect des lois et règlements applicables, à la qualité professionnelle des sociétés de gestion et à la bonne information des porteurs et actionnaires, qu'il s'agisse de la documentation périodique ou des modalités de commercialisation.


ANVAR - Agence Nationale pour la Valorisation


L'ANVAR est un établissement public français de co-financement de l'innovation dans l'entreprise, placé sous la tutelle du ministère chargé de l'Industrie, des PME et de la Recherche. Pour être habilitée à recevoir des capitaux collectés par un FCPI, une société doit avoir été reconnue comme innovante par l'ANVAR, ou encore consacrer 33% au moins de son chiffre d'affaires à la recherche/développement.


capital investissement


Le capital investissement est l'apport de fonds propres à des sociétés non cotées, quel que soit leur niveau de développement. Cet apport est réalisé par de nouveaux actionnaires, qu'ils soient privés ou institutionnels.
Cette opération n'étant pas dénuée de risque, les investissements se font essentiellement sur des sociétés dont le potentiel de croissance est important.


Capital-risque


1. Regroupe le capital-amorçage et le capital-création, dans les premiers temps de la vie d'une entreprise nouvelle
2. Au sens courant (mais pas dans ce livre), toute forme d'investissement dans le non coté, synonyme de capital-investissement


Dépositaire


Le dépositaire d'un fond a pour fonction de conserver les capitaux du fond et d'effectuer les opérations qui en découlent, tel l'encaissement des dividendes. Il controle également les décisions des sociétés de gestion, concernant notamment l'orientation de leur gestion et le respect des règles sur la composition des fonds.


FCPI - Fonds Communs de Placement dans l'innovation


Créés par la loi du 30 décembre 1996, les FCPI sont une sous-catégorie de FCPR destinés à favoriser le financement de l'innovation industrielle. L'actif d'un FCPI doit être composé pour 60% au moins d'actions de sociétés françaises dites ' innovantes '. Une entreprise est ' innovante ' si elle a été reconnue comme telle par l'ANVAR, ou encore si elle consacre au moins 33% de son chiffre d'affaires à la recherche/développement. Les FCPI et leurs souscripteurs bénéficient d'avantages fiscaux : la transparence fiscale fait que le FCPI, qui n'a pas de personnalité juridique, n'est pas soumis à l'impôt. Pour le souscripteur, le placement initial est partiellement déductible de l'assiette de l'impôt sur le revenu, à concurrence de 18%, et dans une limite de 12.000 € par personne (ou 24.000 € couple) ; les revenus (plus-values et dividendes) perçus par le souscripteur et provenant de parts de FCPI conservées cinq ans sont exonérés d'impôts.


FCPR - Fonds Communs de Placement à Risque


Créés par la loi du 3 janvier 1983, les FCPR ont pour but de favoriser le financement du non coté par les particuliers, à travers un régime juridique et fiscal incitatif. L'actif d'un FCPR doit être composé pour 50% au moins de sociétés européennes non cotées (ou cotées au seul Nouveau Marché). Les FCPR et leurs souscripteurs bénéficient d'avantages fiscaux : la transparence fiscale fait que le FCPR, qui n'a pas de personnalité juridique, n'est pas soumis à l'impôt ; les revenus (plus-values et dividendes) perçus par le souscripteur et provenant de parts de FCPR conservées cinq ans sont exonérés d'impôts.


FIP (fonds d'investissement de proximité)


Conçus en 2003 pour permettre aux particuliers de profiter des opportunités financières liées au développement et à la transmission des PME non cotées, les FIP (fonds d'investissement de proximité sont des fonds commun de placement dont l'actif doit être constitué pour 60 % au moins de titres d'entreprises :
- ayant leur siège dans la Communauté européenne
- soumises à l'impôt sur les sociétés,
- situées dans une zone géographique déterminée : 4 régions européennes limitrophes
- répondant à la définition une PME européenne (siège social dans un Etat membre de l'Union Européenne, moins de 250 salariés, moins de 50M€ de chiffre d'affaires et moins de 43 M€ de total de bilan)
- implantées régionalement, c'est à dire exerçant leur activité 'principalement dans la zone géographique du fonds' ou , lorsque cette condition ne trouve pas à s'appliquer, y avoir établi son siège social.
Le complément, soit au maximum 40 % de l'encours global, peut être investi dans des sociétés cotées ou des valeurs mobilières (SICAV, FCP, SICAV monétaire)
le placement initial est partiellement déductible de l'assiette de l'impôt sur le revenu, à concurrence de 18%, et dans une limite de 12.000 € par personne (ou 24.000 € couple) ; les revenus (plus-values et dividendes) perçus par le souscripteur et provenant de parts de FIP conservées cinq ans sont exonérés d'impôts.


Fond fermé


Les parts d'un fond fermé ne sont commercialisées par la société de gestion que pendant la période de souscription. La souscription une fois close, le souscripteur ne peut réaliser son capital qu'à la liquidation du fonds. Pendant la durée de vie du fond, il n'est pas émis de nouvelles parts, et aucun nouvel investisseur ne peut, sauf exception, entrer dans le capital. En matière de capital-investissement, le fond fermé est la pratique courante , car les actifs que détient le fond n'étant pas liquides, le fond lui-même peut difficilement être liquide. En pratique, l'épargnant souhaitant souscrire à un fond fermé de valeurs non cotées doit surveiller les dates limites de souscription à ce fond et disposer des fonds nécessaires pour la date d'appel des fonds. Il doit aussi prévoir de conserver cet actif pendant toute la durée de vie du fond.


fonds de Fonds de capital Investissement


Un fond de Fonds de capital Investissement vise à réduire le risque sur son portefeuille en investissant dans plusieurs fonds, gérés par des équipes différentes.


Fonds propres


Ce sont les capitaux permanents ou quasi-permanents à la disposition de l'entreprise, qui lui permettent d'exercer ou de développer ses activités. L'apporteur de capitaux propres devient actionnaire. Contrairement au prêteur, il partage le risque avec le chef d'entreprise ; sa rémunération prend les formes de dividendes et de plus-values sur la revente des actions. L'apport en fonds propres est un élément fondamental du capital-investissement : les entreprises bénéficiaires ne sont généralement pas en mesure d'obtenir auprès d'établissements de crédit les prêts nécessaires au développement de leurs activités. Elles obtiennent du financement en ouvrant leur capital social.


Liquide


L'action d'une société est liquide lorsqu'elle s'échange facilement et qu'elle permet à son détenteur d'en obtenir rapidement sa juste valeur en argent sonnant et trébuchant. L'action d'une société non cotée, par définition, n'est pas liquide, puisqu'elle ne s'échange sur aucun marché officiel ; l'échange n'en est pas interdit, mais il est difficile à réaliser.


Multi-gestion


La stratégie patrimoniale de la multi-gestion consiste à répartir la responsabilité de la gestion de ce patrimoine entre plusieurs gestionnaires ayant choisi des méthodes et des stratégies différentes, de façon à diversifier le portefeuille et à réduire les risques. Le fonds de fonds pratique généralement la multi-gestion : il développe une compétence particulière dans l'évaluation des fonds de premier niveau dans lesquels il va prendre des participations.


Non coté


Désigne l'ensemble des sociétés non cotées en Bourse. Il faut retenir que parmi ces sociétés non cotées, le capital-investissement ne s'intéresse qu'à certains types d'entreprises, celles dont les perspectives de croissance sont les plus fortes.


Notice d'information


La notice d'information d'un fonds d'investissement décrit par le menu la stratégie et les règles du fonds. Elle est destinée aux épargnants, qu'elle doit éclairer dans leur décision de souscrire ou non. Tous les fonds faisant appel public à l'épargne, c'est-à-dire en fait acceptant des contributions inférieures à 500.000 euros, doivent publier une notice d'information préalablement visée par la COB.


Nouveau Marché


Créé par les autorités boursières françaises en 1996 ; sur le Nouveau Marché boursier s'échangent les titres de sociétés à forte croissance, selon le modèle du NASDAQ américain. Il a pour but de permettre à des sociétés à fort potentiel de s'introduire en Bourse, de lever des capitaux pour financer leurs projets, de trouver de nouveaux actionnaires, et de rendre leurs actions liquides. Il permet donc aussi aux actionnaires de vendre leurs participations et de réaliser les plus-values restées latentes tant que l'action n'était pas cotée. A la différence de l'EASDAQ, le Nouveau Marché a été conçu d'abord pour le marché français, à l'initiative de SBF Bourse de Paris. Il est associé à d'autres nouveaux marchés européens, regroupés sous l'étiquette EURO.NM.


P.E.A. (Plan d'Epargne en Actions)


Le Plan d'Epargne en Actions permet aux particuliers d'acquérir et de détenir des actions dans des sociétés françaises, cotées ou non, dans des conditions fiscales avantageuses : les dividendes et les plus-values de ces actions sont exonérées d'impôt (hors cotisations sociales). Le plafond du P.E.A. est actuellement de 132 000 euros par personne, ou de 264 000 euros par couple. La durée minimum du PEA est de cinq ans, sous peine de suppression de l'avantage fiscal. Produit d'épargne très prisé des Français, le PEA permet notamment de défiscaliser des placements dans le non coté pour tous les titres figurant au PEA à la fin de la cinquième année, et ce qu'elle qu'en soit la date d'acquisition.


Pacte d'actionnaires


Convention entre deux ou plusieurs actionnaires d'une même société pouvant porter, notamment, sur le fonctionnement des organes de direction de l'entreprise, les modifications futures du capital ou les conditions de revente. Bien souvent, le pacte d'actionnaires est une condition préalable à l'intervention d'un investisseur, qui veut s'assurer, par exemple, que la société sera revendue à un tiers dans un délai pré-établi. Attention, le pacte d'actionnaires exclut parfois les petits actionnaires, qui peuvent ainsi ne pas bénéficier de certaines des clauses qui s'y trouvent.


small cap


Abréviation de capitalisation. Pour distinguer les différentes form'es de capitalisations boursières, on emploie les 3 expressions suivantes :
- large cap : société dont la capitalisation boursière est importante
- mid cap : société dont la capitalisation boursière est moyenne
- small cap : société dont la capitalisation boursière est petite


Start-Up


Une start-up (jeune pousse) est une entreprise innovante et à fort potentiel de croissance qui vient de se créer.


Tour de table


Désigne la première, seconde, troisième... augmentations de capital, qui constituent autant d'étapes du financement d'un projet ou d'une société.


valeur liquidative


La valeur liquidative d'une action de SICAV ou d'une part de FCP correspond à la valeur de l'ensemble des actifs du fond à un moment donné, divisée par le nombre d'actions ou de parts souscrites. En règle générale, les valeurs liquidatives des SICAV et FCP sont calculées tous les jours ouvrés.


valeur mobilière


Les différentes formules pour lesquelle un investisseur peut opter sur les marchés financiers sont regroupées sous le terme générique de valeurs mobilières. Ce sont les instruments qui peuvent être négociés en bourse.


Volatilité


La volatilité détermine la dispersion dans le temps des cours d'un actif par rapport à son cours moyen sur une période. Au sens statistique, la volatilité est égale à l'écart type de la série des cours sur la période. Elle mesure le risque d'une valeur. Plus la volatilité d'un titre est importante, plus le risque, mais aussi les perspectives potentielles de gains sont grandes.